Nirjana ~ Terres Eternelles
« Et s'il existait un Monde où la Nature était encore belle et farouche ? Où l'Homme n'avait pas encore apposé son empreinte ? Un Monde où félins et canidés sauvages pourraient vivre libres, développer leur intelligence au-delà de tout ce qu'on a pu connaître. Ce Monde existe. Ces Terres Éternelles, où la Vie aura toujours le dernier mot, sont bien réelles. Nirjana. »


« Et s'il existait un Monde où les lois se réécrivent, où rien n'est plus fort que la Vie ? Félins et canidés vivent ici à l'abri de la cruauté Humaine... »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nirjana ~ Terres Eternelles compte de nouveaux utilisateurs, pourquoi ne pas faire un peu de PUB et en ramener encore plus ? A toi de poursuivre notre conquête des parties "publicité" en y plantant le drapeau de Nirjana, Invité !


Partagez | 
 

 La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crépuscule Astral
Nouveau Membre
Nouveau Membre
avatar

Messages : 4
Points de Nirjana : 15
Date d'inscription : 21/09/2014

MessageSujet: La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...   Dim 23 Nov - 0:38




Take my heart, but give me your soul...

On me nomme Crépuscule Astral. Mais, à l'origine, mon nom était Éclat Astral au Crépuscule. Cependant, je n'avais rien de lumineux en moi, alors je pris le nom que je porte désormais. Je suis un jeune mâle que mon histoire a rendu plus mature, tout juste à l'aube de ma quatrième année. Je vis en solitaire, plus libre que le vent. Je ne suis pas fait pour être enchaîné à une Meute, pour devoir vivre pour d'autres. Je vis au jour le jour, sans me soucier du lendemain, au lieu d'y songer sans cesse comme le font la plupart de ceux qui vivent à plusieurs. Je suis et resterais sans doute seul.
Physique (4lignes minimum)

Je suis tout d’abord impressionnant. Grand, musclé, ma silhouette aux yeux perçants fait que les petits égarés me craignent souvent. Les plus téméraires eux-même sont peu confiants en ma présence, surtout en me sachant solitaire, ce qui pour beaucoup est synonyme de sanguinaire.
Je suis presque aussi grand qu'une lionne adulte de petite taille. Mais, l'espèce l'exige, quelques centimètres manquent afin de rivaliser de taille. Cependant, la taille ne fait pas tout. De forte carrure, j'ai les épaules et le poitrail assez larges, les muscles saillants qui roulent sous ma peau à chacun de mes mouvements. Mes larges pattes sont pourvues d'épais coussinets noirs qui me permettent de me mouvoir silencieusement, mais aussi et surtout de longues griffes acérées d'un blanc éclatant.
Je suis bien proportionné, souple, vif et agile, il m'a aussi été donné la vitesse comme l'endurance, ainsi qu'un don non négligeable pour le combat, que ce soit la puissance du corps-à-corps ou l'intelligence des embuscades. Mon port de tête, mais aussi l'assurance de mes pas et la puissance des muscles qui roulent, notamment dans mes épaules, me font paraître plutôt arrogant. Il est rare de me voir autrement que la tête et la queue haute, la démarche sûre avec cette petite touche hautaine.

J'ai un pelage unique, mêlant l'or et la neige. Mon menton, mon large poitrail et mon ventre son blanc, et cette couleur éclatante se prolonge jusque sur mes cuisses et mes pattes avant. Mes rosettes sont de taille banales, noires comme l'ébène, et chacune voit son intérieur doré, même celles sur le blanc. Mon pelage a des reflets rougeoyants, et mes yeux, magnifiques et indescriptibles, sont bleu glacés intenses.


Caractère (5lignes minimum)

Personne ne me connait. Je ne suis ni sanguinaire, ni amical. Neutre, tantôt froid, tantôt réconfortant, je suis tout simplement moi-même. Je n'ai aucune patte en enfer, aucune patte au paradis. L'une d'entre elle est dans le néant de mon âme, l'autre dans celui de mon cœur. Et, au milieu, mon regard perce jusqu'à cet univers où j'ai vécut, où je vis et où je vivrais. On a rien sans rien, alors je suis et je n'attend rien de toi en retour. Mais saches que ni la haine, ni l'amour n'a de place chez moi. Il n'y a que trois catégories de personnes. Les hostiles, les neutres et les amicaux. Aucun ami, aucun ennemi. Je n'ai pas de cœur, tout simplement. Alors, si tu prend mon cœur, donnes-moi ton âme en échange, car elle aussi est inexistante. L'âme n'est que ton reflet qui s'attarde dans l'eau, elle n'est rien qui t'appartiennes vraiment.

Histoire (7lignes minimum)

Mon histoire, bien sûr. Vous vous demandez ce qui m'a transformé jusqu'à ce que je devienne le léopard que je suis ? C'est l'amour, tout simplement. J'ai aimé une panthère, jadis. La plus belle qui soit, la plus douce. Je l'aimais depuis ma plus tendre enfance, mais ce n'était qu'un amour de jeunesse. Je vivais parmi un petit groupe de solitaire, mes parents et les siens étant amis et ayant donc décidé d'élever leur petits ensemble. J'avais un frère, et elle était leur unique fille. Mon frère aussi éprouvait des sentiments envers la petite panthère. J'étais devenu un jeune et ambitieux léopard au caractère enflammé, qui n'avait pas peur d'être haït. J'aimais bien mon frère, qui devint mon plus grand rival, car même si nous n'éprouvions pas de grands sentiments pour la jolie panthère des neiges aux yeux azurés, nous étions orgueilleux et la voulions pour nous. Le sevrage vint, et tandis que les parents s'éloignaient d'un côté, nous suivions notre femelle qui devenait avide de pouvoir. Elle aimait nous mener au bout de la griffe, et nous étions trop idiots pour lui résister.
Un jour, la dispute qui nous menaçait, mon frère et moi, éclata. Et la petite, source de notre conflit, en riait. Elle était vicieuse, mais ravissante. Et nous n'étions que deux grands idiots aveuglés par sa jolie queue touffue qu'elle agitait sous nos museaux, par ses petits yeux azur qui faisaient de nous ses loyaux sujets. Et, un matin, en se réveillant, elle entendit des bruits de lutte. Elle ne voulait pas en arriver là, tout de même, mais ses efforts pour nous séparer furent vins. Elle avait voulut jouer, et elle avait été trop loin, alors que nous devenions des adolescents et que la testostérone se bousculait en nous.

Je n'avais jamais connut la mort. Pour moi, les proies que l'on tuait étaient des choses dont nous étions les maîtres, et donc que si les proies mourraient, il n'en était pas forcément de même pour mes proches. C'est pourquoi, sans hésitation, une lueur folle au fond du regard, j'infligeais la morsure fatale à mon frère, celle que l'on applique aux proies pour les endormir à jamais, afin de remporter la victoire, car nos parents nous avaient toujours dit qu'une fois cette morsure à la gorge infligée, nous étions vainqueurs du duel. Satisfait d'avoir gagné, je me reculais pour laisser mon frère se relever... Sans comprendre qu'il ne se redresserait jamais. Le poussant du bout de la patte, léchant son pelage ébouriffé, je commençais par lui demander avec amusement de se lever, puis je cédais à la panique. Mon ton se fit plus pressé, et bientôt, se mua en effroi. Je compris alors ce que j'avais fait. Toute la haine que j'avais envers moi-même se tourna alors vers la responsable de tout cela, celle pour qui je venais de perdre ce frère que j'avais tant aimé. Elle voulut fuir, mais trop tard, déjà son sang rougissait le sol. J'en voulais à la terre entière. L'amour m'avait tout simplement dégoûté.

Je me souviens encore de cette panthère vicieuse qui nous susurrais "je t'aime" à l'oreille en agitant sa jolie queue touffue. Et plus jamais je ne veux revoir ça.

Mais, à mes deux ans et demi, j'ai rencontré une seconde panthère, moins belle que l'once, mais ravissante tout de même, et d'une douceur sans pareil. J'étais encore un léopard haïssant tout et n'importe quoi, mais la panthère me prit sous son aile. Elle voulut me réapprendre à aimer, mais c'était bien impossible. Alors, elle m'apprit à ne plus haïr. Et je deviens celui que je suis, bien que plus ambitieux, plus orgueilleux. Mais cela n'empêcha pas nos sentiments de devenir plus profonds, plus ambigus. Oui, j'ai aimé. Un amour sincère, véritable. Et elle m'a avoué ressentir la même chose... Avant de disparaître, avant de mourir sous mes yeux, noyée dans les eaux tumultueuses d'une rivière en crue...


Hors Role Play

PUF (surnom) : La flegme de les réécrire What a Face
Comment avez-vous découvert le forum? : Oh... En traînant ici et là... //fuis//
Avez-vous lu le règlement? : Nan...
Alors les code : Je refuse catégoriquement et...! *se prend un livre en pleine tronche* D'accord d'accord oui je vous les donnes vos codes !


© By Alec sur Libre Graph





╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝


(c) Montage réalisé par moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chayton
Nouveau Membre
Nouveau Membre
avatar

Messages : 21
Points de Nirjana : 28
Date d'inscription : 02/09/2014
Age : 22
Localisation : Dans les grandes terres libre et sauvage

Qui est donc cet animal ?
Sexe : mâle
Âge : 3 ans et presque deux mois

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...   Dim 23 Nov - 3:44

Re bienvenue très belle présentation. C'est quoi cette image :O !!!



╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝


Thank you my sister Taïma ♫

chanson qui représante mon guépard: https://www.youtube.com/watch?v=F3UbvSjl5IA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://langua-rpg.forum-canada.com/
Kachina
Nouveau Membre
Nouveau Membre
avatar

Messages : 23
Points de Nirjana : 73
Date d'inscription : 12/04/2014
Age : 16
Localisation : Je danses sur mes Terres ~

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...   Dim 23 Nov - 11:54

Une image ldd à laquelle j'ai mit des yeux bleu glace perçants (sauf que le bleu glace voulait pas marcher, donc ils sont plus turquoise xD) et quelques effet pour faire un reflet dans l'eau ^^



╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝

¤ Kachina ¤







DC de Perle de Rosée, Allégorie de la Liberté & Blood Scar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nirjana.forumactif.org/
Gaehos
Nouveau Membre
Nouveau Membre
avatar

Messages : 38
Points de Nirjana : 89
Date d'inscription : 13/08/2014
Age : 22
Localisation : Dans le clan avec Konan

Qui est donc cet animal ?
Sexe : Mâle
Âge : 2 ans et demi

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...   Mer 26 Nov - 19:11

D'accord :D



╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝



Dc: Sable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://langua-rpg.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie n'est qu'un rêve dont chaque instant est un supplice...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Une victime de l'insecurite dont on en parle pas
» UN INSTANT SANG MALICE EST DE RERETOUR KAKAKOK 100 VA !
» D'apres les experts Haiti recevra 1 centime sur chaque dollar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nirjana ~ Terres Eternelles :: Présentations ! :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: