Nirjana ~ Terres Eternelles
« Et s'il existait un Monde où la Nature était encore belle et farouche ? Où l'Homme n'avait pas encore apposé son empreinte ? Un Monde où félins et canidés sauvages pourraient vivre libres, développer leur intelligence au-delà de tout ce qu'on a pu connaître. Ce Monde existe. Ces Terres Éternelles, où la Vie aura toujours le dernier mot, sont bien réelles. Nirjana. »


« Et s'il existait un Monde où les lois se réécrivent, où rien n'est plus fort que la Vie ? Félins et canidés vivent ici à l'abri de la cruauté Humaine... »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Nirjana ~ Terres Eternelles compte de nouveaux utilisateurs, pourquoi ne pas faire un peu de PUB et en ramener encore plus ? A toi de poursuivre notre conquête des parties "publicité" en y plantant le drapeau de Nirjana, Invité !


Partagez | 
 

 Perle de Rosée ~ Pleures en silence, seule la Lune t'écoutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perle de Rosée
Fonda'
Fonda'


Messages : 544
Points de Nirjana : 615
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 16
Localisation : Sur les Terres Eternelles de Nirjana...

Qui est donc cet animal ?
Sexe : Perle de Rosée, douce Alpha, tu es bel et bien une Femelle.
Âge : Vraiment, vous désirez de la précision ? Alors, Perle' a 3 ans, 6 mois et deux semaine.

MessageSujet: Perle de Rosée ~ Pleures en silence, seule la Lune t'écoutes   Sam 18 Mai - 17:59

Perle de Rosée ~
Pleures en silence, seule la lune t'écoute...

Nom du personnage : Perle de Rosée
Surnom (facultatif) : Perle'
Sexe : Femelle ♀
Age : Trois ans et demi
Meute : Grégaire
Rang : Femelle alpha

Son apparence...

Perle de Rosée, tu es l'un des plus beaux lycaons des Terres Eternelles de Nirjana. Mais jamais tu ne l'avoueras, tu es trop modeste... Alors c'est en ton nom que je vais parler. Sublime. C'est sans doute un mot bien faible pour te décrire. Ta beautée, digne de Gaïa et du Soleil, est bien plus que sublime. Ta fourrure est un mélange d'or, de soleil et de sable. Une sorte de jaune orangé brillant, un marron clair presque sable sans lêtre tout à fait. Puis, tu as une fine ligne noire ébène, un noir si profond qu'il est presque impossible de ne pas s'y perdre, qui part du haut de la tête, bien entre les oreilles, et descends jusqu'au museau entièrement noir. Le dessous de ton cou est également noir, jusqu'au poitrail. Là, une bande blanche aussi pure que la neige forme une sorte de collier en entournant ce cou et en se rejoignant en dessous du garrot. Puis tu es tachée de blanc sur le corps, larges tâches commes petites tâches assez espacées, et toutes sont entourées de noir. Mais la couleur qui domine reste cet indescriptible roux pâle, tel le sable, tel le soleil et tel l'or. Tu as deux yeux améthystes, magnifiquement pailletés, et où il est impossible de ne pas se plonger. Un piège qui se referme sur quiconque y plonge son regard, car cet améthyste nous attire irésistiblement et s'en détourner ensuite est plus difficile que d'affronter son pire ennemi. Il ne faut pas non plus oublier ta truffe noire ébène. Tu as une tâche blanche bien ronde, rapellant une perle nacrée d'huitre un peu au dessus du niveau de tes yeux, bien centré au milieu du haut de ta tête sur la fine bande noire. Trois de tes pattes sont blanches, la quatrième, la patte avant droite, est noire.

(Au moins trois lignes)

Et son caractère...

Tu es très modeste. Celui qui arriveras à te faire dire que tu es plus gentille, généreuse et belle que la plupart des animaux aura bien du mérite... Pourtant, au fond de toi, tu sais bien que c'est vrai. Mais jamais tu n'oseras l'avouer. Comme je le disais donc, tu es d'une générosité sans pareil. Prête à tout pour tes semblables. Tu peux te priver de nourriture jusqu'à en mourrir si un autre animal a besoin de cette viande. Excellente chasseuse, tu déteste cependant tuer. Mais tu sais que pour survivre il faut chasser. Tu sais que tes amis, que ta meute a besoin de toi, de tes talents de chasseuse. Tu es assez pacifique, mais si jamais quelqu'un s'en prends à ceux que tu aimes, tu te lances dans une bataille à mort. Ne se fiont pas à ta silhouette fine, tu es robuste et puissante. Il est rare qu'un animal arrive à te plaquer au sol. Tu es rapide et vive. Tu frappe souvent avant même que ton ennemi n'ets put s'ne rendre compte. Ton coeur est d'or. Prêt à tout pour ceux que tu aimes. Ton âme est d'argent. Ivre de libertée. Tes crocs sont de diamant. Jamais ils n'hésiterons à mordre ce qui ont fait du mal à tes proches. Mais tes yeux pleurent... Des larmes perlent... Tu es mélacolique à jamais. Pour tes amis, tu peux te montrer très têtue. Tu n'abandonne jamais personne. Ton passé t'a appris beaucoup. Comme par exemple que personne n'écoutes tes pleurs... Seule la lune. Mais, au fond de toi, en es-tu bien sûre ? Ne sais-tu pas que tes amis sont là, prêt de toi ? Ta meute fidèle ? Jamais ils ne t'abandonneront. Ils sont ce que tu as de plus cher, et tu les aimes. Alos, ils t'écoutent, ils t'aiment... La Lune n'est pas seule à t'écouter. Leurs coeurs aussi.

(Au moins trois lignes)

Son histoire, son passé...

Perle', toi qui l'a vécut, ce passé douloureux... Peux tu le raconter ? C'est ce qui t'a brisé l'âme, le coeur. Tu en est devenue folle. Mais serais-tu prête à le raconter encore ? Ce passé douloureux, une malchance qui te brisa l'âme et te fendit le cœur à jamais, te transformant les rêves au point que tu en devienne folle ? Oui. Tu es forte, tu es courageuse. Tu va raconter, je le sais. Toi qui es devenue Alpha dans la meute Gégaire.

Dans la Forêt de Lumière, une jeune femelle Lycaon boîte. Elle saigne abondamanent. Dans sa gueule ensanglantée, elle traine quelque chose. Une fourrure dorée tâchée de noire presque entièrement couverte de sang. Le sang s'échappe de sa gorge ouverte par de larges crocs. C'est un mâle Lycaon. La femelle le traîne encore et encore. Elle s'enfonce dans cette forêt tropicale. Puis elle hisse le corps abandonné de toute vie sur un grand rocher, au rayons du soleil. Elle le regarde, essoufflée. Ses yeux expriment une profonde tristesse. Son cri retentit dans les Terres Grégaires.

"Soleil Noir... Non, ce n'est pas possible !!!"

Les larmes coulent encore et encore sur le pelage doré et noir du défunt. Elle s'étends à ses côtés, sans cesser de pleurer. Elle ferme les yeux, elle ne veux pas croire que son semblable est mort. Mais pourtant, il est bien partit pour rejoindre les cieux...

"Soleil d'Or... Qui veilleras sur la meute, maintenant que son Alpha est partit ? Seule, je ne le pourrais pas... Et jamais plus je ne pourrais aimer... Après que ce tigre t'ai tué, je suis restée là, immobile, pathétique, à te regarder sans rien faire. J'ai entendu de féroces grondements poussés par l'une des deux femelles tigre, puis je crois qu'ils se sont enfuis. Nous t'avons vengé en tuant le mâles, celui qui t'a ôté la vie. Les femelles ont fuit. Et puis j'ai profité que notre meute soit occupée par vérifier que tous étaient en vie et qu'ils inspectent leurs blessures pour m'enfuir avec ton corps. Je suis lamentable, pathétique. Sans toi je ne suis plus rien. Comment vais-je pouvoir élever tes futurs chiots ?"

Elle posa son regard sur son ventre gonflé. Bientôt, elle allait mettre au monde une portée de chiots. Elle se nommait Patte de Spirale, en hommage à la bande blanche qui spiralait le long de sa patte avant droite. Elle était couleur sable, avec de larges tâches blanches entourées de noir. Soleil Noir et Patte de Spirale étaient compagnons. Mais ils ne formaient pas n'importe quel couple : c'était le couple alpha de la meute Grégaire. Par ce beau matin de fin hiver, trois tigres avaient attaqués la meute à peine réveillée. Trois redoutables tigres solitaires, deux femelles et un mâle. La bataille avait fait rage. Les Lycaons se battaient avec fureur pour protéger la meute et leur vie. Et au coeur de la bataille, un rugissement puissant avait retentit et un Lycaon avait hurlé le nom de leur alpha, Soleil Noir. Tous avaient compris qu'il était mort. Un instant troublés, ils s'étaient battus avec encore plus d'ardeur pour honorer la mémoire de l'alpha défunt. Ils avaient tués le mâle, le plus fort des trois tigres. Les femelles avaient pris la fuite.

"Soleil Noir... Reposes en paix. Que ton âme soit libre, qu'à jamais tu restes dans nos coeurs. Quand à moi, je m'en vais. Que Gaïa, Soleil et Lune t'accompagnent jusqu'au repos éternel. Que je sois oubliée. Que je sois remplacée. Que les lycaons prospèrent, honorant à jamais ta mémoire... Moi, je ne suis pas digne d'être alpha. Comment ais-je put le croire ?"

Et Patte de Spirale lécha la fourrure ensanglantée de son compagnon. Elle l'enterra au pied du rocher et, pour que les autres lycaons sachent qui était entérré, elle déposa sur la tombe une fleur jaune orangée, que tous disaient le symbole du défunt alpha. A côté de la tombe, elle déposa une fleur blanche pour leur faire savoir que c'était elle qui l'avait enterré, qu'elle était partie et qu'elle laissait la place d'alpha. Lorsqu'elle tournait le dos à la tombe pour s'éloigner, tête basse, en pleurs, une larme tomba sur la fleur orangée et ruissella jusqu'à la fleur blanche.

Un mois avait passé. Patte de Spirale venait de mettre bas. Six chiots en parfaite santé, tous adorables. Trois mâles, trois femelles. L'un des mâles était marron foncé, tâché de larges tâches noires et avec la patte arrière gauche blanche. Il fut nommé Dark Paw. Le deuxième mâle, doré aux larges tâches blanches et avec de petites tâches noires, fut nommé Golden Breath. Le troisième était le portatrait craché de sa mère, mais il avait à la place d'une spirale blanche une spirale noire et possédait la même bande fne sur la tête que moi, mais en blanche. Il fut nommé Sable.

L'une des femelles était le contraire de Dark Paw : d'une couleur sable clair, avec de larges tâches blanches et la patte arrière gauche noire. C'était Patte Noire. La dexième femelle était sable, avec la haut des pattes noir et le bas blanc. Elle fut nommé Poussière. Quand à la troisième femelle, vous l'aurez compris, c'était moi, nommée Perle de Rosée en l'honneur de ma petite marque ronde et blanche et à la rosée qui perlait sur l'herbe le matin de notre naissance.

Notre mère nous éleva. Elle nous appris ce qu'étais la vie. Elle ne nous parlait jamais de notre père. Curieuse, je lui ai un jour demandé pourquoi. Et lorsqu'elle me raconta, elle cachait son regard. Mais je vis sintiller une larme avant que celle-ci ne s'écrase au sol. Je ne savais as ce qu'étais, je n'avais jamais pleuré, je n'avais même jamais songé à pleurer. Mais je me gardait bien de lui demander, car au fond de moi je savais qu'elle était en proie à un grand chagrin. Et lorsqu'elle raconta, je compris pourquoi. Elle parla de la Meute, de sa vie d'Alpha aux côtés de notre père, et de comment elle l'avait rencontré alors qu'elle vivait en solitaire comme aujourd'hui. Elle me raconta comment il l'avait invité à être Alpha à ses côtés.

Nous grandissions. Nous nous embellissions. Puis un jour, notre mère quitta la Grotte dans laquelle nous vivions, près de la Cascade Arc-en-Ciel, et nous montra le Rocher Sublime. Mais Golden Breath, voulant voir mieux, s'approcha du bout. Il s'approcha jusqu'à avoir le bout des pattes avant dans le vide. Notre mère le rapella. Il tourna vers elle sa tête, souriant, les yeux riants. Il était assoiffé de savoir, heureux de vivre. Joyeux et toujours joueur, son attention fut attirée par un vol d'oiseau qui passait non loin de là. Il tendit le museau mais ne les atteignant pas, il tendit aussi une patte. Puis il s'assit. Ma mère le rappella. Il se releva et fit volte-face. Il allait revenir vers notre mère, mais lorsqu'il fis-volte face, une de ses pattes arrière glissa et tomba dans le vide. Surpris, il glissa en arrière. Il n'eus pas le temps de remonter sa patte que sa deuxième patte tomba. Emporté par son poids, il se retint de ses pattes avant, tentant de trouver un appuit, et poussant des gémissements de terreur. Je compris le danger, et me rua vers lui, talonée par ma mère. J'attrapai sa peau du cou juste avant qu'il ne tombe. Son poids me pesa soudainement et je fus emportée vers l'avant. Je tomba. Heureusement, je réussi à me relever et m'arc-boutait sur mes pattes, tirant mon frère de toutes mes forces. Mais je n'étais passsez forte et je commencçait à glisser dangereusement vers le vide. Mais ma bienveillante mère attrapa mon frère et le tira vers nous. Tous le croyaient en suretée, lorsqu'un aigle surgit de l'azur et fondit sur le chiot. C'était sa proie. Ma mère, encore occupée à remettre mon frère sur le rocher, ne vit pas l'aigle arriver. Soudain, elle entendit son cri perçant juste au dessus elle, à quelques mètres à peine. Elle sursauta et lâcha son petit. Elle le rattrapa de justesse, mais l'aigle fondit sur elle et la heurta violement. Malgré ces efforts, elle lâcha son fils. Elle ne put le rattrapper, cette fois ci. Il tombait en poussant des cris à vous glacer le sang. Je fus prise d'une rage folle, et bondit sur l'aigle encore sonné qui avait causé la mort de mon frère. Il ne s'y attendait pas, et lorsqu'il prit conscience qu'il venait d'être attaqué, je lui donnait le coup de grâce. Je pleura longtemps mon frère mort. Ses cris hantaient mes rêves. Je me voyais impuissante face à un aigle qui l'emportait et s'élevait dans les airs, puis le lâchait. Je voyais mon frère tomber en gémissant. Autour de moi giseaient ma mère et mes autres frère et soeurs, tous tués par l'aigle. Et l'aigle me fonçait dessus, pour me tuer à mon tour... Alors je me réveillait.

Les jours passèrent. Personne ne s'était remis de la perte de mon frère. Ma mère et Patte Noire était les deux animaux qui l'aimaient le plus. Mais j'étais aussi triste qu'elles, car je l'avais vu mourrir, impuissante. Et puis, un matin, je me réveilla avant l'aube. Mais j'étais encore un peu fatiguée et je bailla avant de reposer ma tête sur mes pattes et de fermer les yeux. Puis j'entendis des bruits de pas. J'entrouvris les yeux et vit Patte Noire qui marchait. Elle sembalit tout faire pour être la plus discrète possible. Sa démarche hésitante m'étais étrange. Discrètement, me levai et la suivit. Elle se dirigea vers le Rocher Sublime. Là, sa démarche se fit sûre et déterminée. Elle s'avança jusqu'au bout du rocher. Ses larmes coulèrent. Puis elle regardai vers le ciel, et fit un pas, un denier pas...

"Adieu... Je vais rejoindre mon frère..."

En entendant ces mots, je bondis et me précipita sur sa soeur. Trop tard, elle avait déjà bondit. En entendant son nom, elle jeta un regard sur le rocher où elle se tenait quelques temps plus tôt et me vis, appeurée, perdue.

"Adieu, ma soeur... Je veillerais sur toi de là haut, mais je ne peux rester de ce monde et vivre avec la douleur d'avoir perdu mon frère."

Elle cligna doucement des paupières, et je la vit disparaître. Me tenant au bout du rocher, je regardais l'endroit à j'avais vu ma soeur disparaître.

" Patte Noire ! Non ‼"

Ma soeur avait choisit de mourrir plutôt que de vivre avec la mélancolie. Je pleura longtemps, criant ma douleur aux Terres Eternelles qui s'étendaient en dessous de moi. Mais personne ne m'écoutait. J'étais seule. J'étais triste. Je compris alors ce que c'était la solitude, la mélancolie, les larmes... Tel les serres acérées d'un aigle qui vous transpercent de part en part. Ma peine était immense, inconsolable. Mon frère et a soeur, morts sous mes yeux, et moi, impuissante. Patéthique. La journée passa. En proie à une peine intense, je m'étais étendue au bout du rocher, et je pleurais encore et encore. Le Soleil se coucha à l'horizon. La nuit tomba. C'est alors qu'il me sembla entendre une voix qui murmurait des mots. D'abord elle ne fut qu'un vague bruit, puis elle devint plus perceptible.

"Seule... Abandonnée... Perdue... Perle de Rosée, relèves-toi... Ta famille te cherche... Elle a besoin de toi... Tes amis, ta meute... Crois en eux, souris à la vie.."

A la fin, la voix redevint silencieuse. Je levai les yeux, me demandant qui m'avait parlé. Puis je fis la lune. Et il me sembla la voir sourrire. Je me releva et la regarda.

"Mes amis ? Ma meute ? Mes seuls amis, ma seule meute sont ma famille. Comment puis-je croire en eux s'ils partent tous ?"

Mais la voix ne me répondit pas. J'entendis le vent dans les branches et ma mère qui m'appelait. Elle appelait aussi Patte Noire. Je tourna mon regard vers l'enroit d'où ma mère m'avait appelée. Après un dernier regard à la lune, la seule à m'écouter lorsque je pleures, je marchai vers ma famille, puis je courrais. Revenue à la Grotte, après avoir axpliqué à ma famille la mort de ma soeur, je m'assis devant la grotte, observant la lune qui m'avait parlé. Depuis ce jour, j'ai commencé à me poser une question qui me suivra durant ma vie entière. Pourquoi moi ? Pourquoi m'a t-elle parlé à moi ?

Le lendemain, personne ne s'était remis des deux morts. Je voyais la vie différement. La vie n'est pas que jeu. Elle est aussi peine et mélanolie. Elle est simple et mystérieuse. Une pointe de magie, de mystère, d'aventure, de liberté, et de tristesse. Cette vie que je croyais jeu, joie et rires... Nous avions six mois. Trois jours avaient désormais passé depuis la mort de Patte Noire. La tristesse nous rongeait encore. Et Dark Paw décida de partir, d'aller trouver la meute des Lycaons. Il n'aimait pas vivre en solitaire, il voulait combattre en l'honneur d'une meute, vivre selon les règles d'une meute... C'était le chiot le plus indépendant de nous tous. Alors qu'il était petit, il avait réussi à ramener un oiseau qu'il avait lui même chassé. Patte de Spirale estima donc que le moment été venu pour qu'il parte, puisqu'il le désirait. Elle lui indiqua le chemin de la meute et lui demanda de leur dire qu'il était son fils, et qu'elle l'envoyait pour être un futur Alpha s'ils le jugeaient acceptable. Alors, Dark Paw s'en alla, porteur du message qu'elle lui avait dit de faire passer à la meute.

Après le départ de Dark Paw, il ne restait plus que ma mère, Sable, Poussière et moi. Poussière était inconsolable, car elle était inséparable avec Patte Noire. Sable, ma mère et moi, nous mangions, nous buvions et nous dormions, le coeur lourd. Poussière, elle, était trop triste, et malgré nos efforts, elle restait éveillée, couchée, la tête sur les pattes, et regardait le Rocher Sublime, en pleurs. Elle avait perdu toute volontée de vivre. Elle ne réagissait plus. Elle pelurait. Elle songeait. Elle dépérissait. Et un matin, elle devint si faible qu'elle se laissa tomber de côté. Elle n'avait plus la force ni la volonté de se relever. Son sort était scéllé. Et elle mourut. Ce fut la troisième mort auquelle j'assista, impuissante. Tandis qu'elle haletait, je la léchait avec amour et tendresse, me blottissant contre elle. Je lui présentait des morceaux de viandes qu'elle n'avait plus la force de manger. Mes larmes humidifiaient son pelage alors qu'elle mourrait. Mais lorsqu'elle rendit son dernier souffle, elle sourit et ses yeux se fermèrent doucement. Elle allait rejoindre son frère et sa soeur défunts. Elle allait courrir à leurs côtés, poussière dans l'immensité de l'univers. Elle allait veiller sur sa famille.

La tristesse m'envahit une fois de plus. La nuit, je demandais conseil à la lune. Mais encore une fois elle resta muette. Alors je partit dormir, le coeur brisé, contre ma mère et mon frère. Je savais au fond de moi que quelque chose de plus terrible encore que tout ce que j'avais encore vécut allait arriver. Quelque chose que je n'aurais plus la force de supporter.

Et le lendemain, c'ets ce qui arriva. Ma mère avaitdécidé de nous emmener jusqu'à un nouvel endroit. Elle voulait nous montrer les Trois Grottes. Elle nous emmena donc. Elle nous fit visiter la salle de Gaïa et celle du Soleil. Mais moi, j'étais irresistiblement attirée par la salle de la Lune. Lorsque notr mère nous l'eut montré, elle nous dit de nous cacher dans un buisson à l'extérieur.

"Vous rejoindrez Dark Paw lorsque le moment sera venu. Vous saurez lorsqu'il sera là."

Le buisson où elle nous avait dit de nous cacher nous empêchait de la voir. Mais je trouvais son aptitude étrange. C'est pourquoi je la suivit. Sable décida de venir avec moi. Nous vîmes notre mère s'approcher d'un arbre devant la grotte. Elle saisit quelques baies qui s'y trouvaient en sautant, des baies rouge vif. Puis elle entra dans la grotte, et devant les trois galeries qui menaient aux salles, elle s'étendit. Elle avala alors les qualques baies rouges. Elle fut soudain prise de spasmes. Sable et moi, nous courrûmes auprès d'elle. Elle réussit à articuler quelques mots.

"Que faites vous ici ?"

"On es là pour toi, maman ! Que t'arrives -il ?" lui demandais-je.

"J'ai choisit de mourrir, comme Patte Noire et Poussière. Mais vous, vous allez vivre, vous allez rejoindre la meute Grégaire ! Ces baies rouges sont des baies d'if. N'en mangez jamais, elles sont toxiques. La moindre goutte de leur jus avalée, vous mourrez."répondit-elle.

"Maman, non ! Tu ne peux pas nous abandonner !"criais-je.

"Maman ! Nous... Nous rejoindrons la meute... Si c'est ce que tu veux."murmura Sable.

"Es-tu fou, Sable ? Notre mère va mourrir ! Elle ne nous abandonnes pas, certes, mais elle va quitter ce monde, on ne la reverra plus jamais ! Comment te sauver, maman ?"

"On ne peux plus rien pour moi, Perle de Rosée."

"Adieu maman..."gémit Sable.

"Adieu..."

"Adieu mes petits... Ne soyez pas triste... Perle de Rosée, la Lune veille sur toi. Elle t'écoutes. Elle te protège. Sable, quand à toi, je sens que ton père veille sur toi. Il est fier. Vous devez vivre..."

Ma mère, alors, toussa. Puis sa tête se posa au sol, elle ferma les yeux, et fut secouée par un denrier spasme... Son corps inerte resta étendu au sol. La vie l'avait quitté. La tristesse m'envahit encore. Puis, je me sentit faiblir, craquer sous la pression de tous ces morts. La folie me transperça. Je poussa un hurlement rageur avant de me hérisser. Mes crocs à découverts, mes yeux lançant des éclairs, j'abbatit avec violence ma patte sur un petit insecte qui passait par là. Il mourut sous le choc. Puis je me tourna vers Sable, le regard noir malgré moi. Et avant de sombrer entièrement dans la folie, je murmura un mot.

"Fuis."

Mon frère, comprenant ce qu'il m'arrivait, fuis aussi vite qu'il le put. Moi, je partis de l'autre côté. Je sombra dans la folie. Je tuait tout sur mon passage, j'étais terrifiante, rien ne pouvait m'arrêter. La nuit tomba. Alors, la lune se remit à parler.

"Perle de Rosée... Redeviens toi-même... Ta mère, ton frère, tes soeurs, ils sont désormais Libres. Ils courrent ensemble dans les cieux..."

C'est alors que mon regard se posa sur la lune. Et, tout à coup, je devins moi-même. Désormais, je pleures en silence... Car je sais que seule la lune m'écoute. Je me mit en marche, guidée par la lune, vers les Terres Grégaires. Le lendemain, alors que l'aube paraissait, l'odeur de nombreux Lycaons me parvint. Une patrouille de gardien e rencontra et me ramena jusqu'à la meute. Sable et Dark Paw s'y trouvaient, et ils furent ravis de me revoir, tout autant que moi pour eux.

Nous avions deux ans. Le moment était venu de savoir qui serait le futur alpha, car tous trois nous étions les héritiers puisque nous étions issus du couple alpha légitime. Un nouveau félin avait été désigné par Gaïa, le Soleil et la Lune pour être Alpha en attendant la venus d'un héritié. Ainsi, ils décidèrent de nous faire passer un test. Ils trouvèrent Dark Paw un peu trop distant, Sable un peu trop peureux sur les bords et me trouvèrent un peu trop peu forte pour les combats. Ils déicdèrent cependant que Dark Paw était le mieux placé, car un Alpha doit être courageux et doit savoir se battre et vaincre pour protéger sa meute. Mais s'ils me trouvèrent trop peu forte, c'est parce que j'avais dût attaquer un Lycaon que j'apréçait. Et je ne pouvais pas combattre comme il le faut avec un ennemi que j'aime. Mais alors qu'ils allaient annoncer que Dark Paw était destiné à être Alpha, les lycaons s'aperçurent d'une chose à laquelle ils n'avaient pas fait attention pendnant les épreuves : la rosée perlait sur l'herbe, et la lune était pésente alors que le jours venait de se lever. Soudain, j'entendis un bruit et je sentit une odeur. Je bondit vers un buisson d'où provenait le bruit et l'odeur, hérrisée, grondante. Et là, deux tigresses apparurent. C'était les alliées du tigre qui avait tué mon père. Je le compris très vite. J'étais la seule à les avoir remarqués. Je poussa un cri et bondit sur la première tigresse. Je lui déchiqueta l'oreille. La rage m'animait : elles avaient attaqué ma meute auparavent, et leur attaque avait tué mon père. Elle m'éjecta, mais je réussi à retomber sur mes pattes et e repartit à l'attaque. Mordant, grondant, je m'acharnait sur la tigresse jusqu'à ce que j'arrive à a renverser. Je l'ammocha bien, puis j'entendis un cri derrière moi. Faisant volte-face, je découvris la deuxième tigresse qui allait bondir sur l'Alpha mâle actuel. Je bondit et la renversa.

"Tu n'aurais jamais dut t'attaquer à ma meute, à mes amis !"

Je la mordit et plongea mes crocs dans sa gorge. Elle poussa un gémissement et se tut, inerte. Je me redressa et l'observa un instant, le regard noir, avant de me jeter de nouveau dans la bataille. La dernière tigresse, dressée sur ses pattes arrières, venait de découvrir un chiot que les adultes tentaient d'éloigner du champ de bataille. Elle bondit, et allait l'attrapper lrsque j'arriva et lui bondit sur le dos.

"Laisses ma meute en paix !"

Je la mordit, nous roulions au sol, au corps à corps. Elle était deux fois plus puissante que l'autre tigresse. Mais je finit par la vaincre, et je poussa cri de victoire. Le mâle Alpha s'approcha.

"Merci... Mais... Tu nas pas réussi à mordre une seule fois ton adversaire lors de l'évaluation, et voici que tu tues deux tigresses dangereuses !"

"Elles s'en sont pris à ma meute. A mon père. Elles ont brisé l'âme de ma mère. Elles ont voulut vous faire du mal. Maintenant, vous pouvez faire de Dark Paw l'apprenti-Alpha de la meute. Je suis fière de lui."

Sur ce, je tourna les talons et m'éloigna, sans me douter que je jugement de l'Alpha venait de changer... Car Dark Paw, pendant la bataille, c'était réfugié le plus loin posible du champ de bataille, effrayé à l'idée d'affronter un tigre adulte et deux fois plus gros que lui ! Même Sable avait été plus courageux. Il avait même bondit sur l'une des tigresses ! Ainsi, l'Alpha réunit la meute.

"Nous avons ici trois chiots du couple alpha, endurcis par la tristesse que leur a causé la mort de leur famille. Et voici qu'ils ont deux ans. Je demandes devant vous tous réunit, à Gaïa, à Soleil et à Lune, d'approuver mon choix. Je désigne comme apprenti-Alpha Perle de Rosée."

Tous les Lycaons poussent des cris d'approbations. J'étais surprise. Jamais je n'aurait attendu un tel honneur. Je ne suis qu'un simple lycaon parmi tant d'autre... Je rejoins l'Alpha.

"Perle de Rosée, tu as prouvé face à sedeux tigresses que tu était prête à donner ta vie pour la meute. Tu es l'Alpha tant attendu."

Mon regard se posa alors sur la lune. Elle souriait. Je lui sourit. Le soir, je sortit et la regarda longuement.

"Tu avais raison, Lune. J'ai une meute. J'ai des amis. J'ai une famille. Et c'est à toi que je confies mes pleurs, toi qui es la seule à m'écouter."

"Mais le suis-je vraiment ?"
(Au moins cinq lignes)

Moi qui suis derrière l'écran

Prénom : //
Age : //
Comme j'ai bien lut le règlements, j'ai trouvé les quatre codes. La phrase qu'ils forment est : Quand même, j'ai écrit le règlement, j'ai créé les codes ! Je le connais non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nirjana.forumactif.org
Perle de Rosée
Fonda'
Fonda'


Messages : 544
Points de Nirjana : 615
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 16
Localisation : Sur les Terres Eternelles de Nirjana...

Qui est donc cet animal ?
Sexe : Perle de Rosée, douce Alpha, tu es bel et bien une Femelle.
Âge : Vraiment, vous désirez de la précision ? Alors, Perle' a 3 ans, 6 mois et deux semaine.

MessageSujet: Re: Perle de Rosée ~ Pleures en silence, seule la Lune t'écoutes   Sam 18 Mai - 17:59

Kit à venir !



╚═════════════════════════════════════════════.ஐ.═╝

Perle de Rosée ~ Pleures en silence, car la lune seule se penche vers toi et t'écoutes...


(c) Lineart par Kay Fedewa
(c) Coloration par Perle'

Colo' :
 


Sonne le clairon ~ Bryan Adams


Merci à vous chers membres ♥ :
 


Et je suis Fondatrice du :


DC d'Allégorie de la Liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nirjana.forumactif.org
 
Perle de Rosée ~ Pleures en silence, seule la Lune t'écoutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fugue de Boule d'érable [Boule d'érable, Perle de Rosée et Plume de Fauve]
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Minecraft, la perle du moment *_*
» Perle D'Amour ♥
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nirjana ~ Terres Eternelles :: Présentations ! :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: